Menu

Utilisateurs connectés

1 utilisateur connecté

Canaux de syndication RSS

Traduction Google

AN_YvesCochet

1 - BIENVENUE > 1.3 - Changer de paradigme
Intervention d'Yves Cochet à l'A.N. Pages pointant cette page Imprimer
HistoriqueCommenter

Intervention d'Yves Cochet à l'A.N.


On peut retrouver cette intervention sur le lien suivant en vidéo :
http://www.yvescochet.net/wordpress/?cat=4


Débat sur la Déclaration préalable au Conseil européen (14 octobre 2008)

Extrait du compte rendu officiel

M. le président. La parole est à M. Yves Cochet, pour le groupe GDR.

M. Yves Cochet. Monsieur le président, je parle au nom des députés
Verts.

La catastrophe actuelle n’est pas une crise financière, économique,
écologique, politique, sociale ou culturelle. Elle est tout cela à la
fois et simultanément, ce en quoi elle est totalement inédite.

M. Marc-Philippe? Daubresse. Tout est dans tout !

M. Yves Cochet. Elle est, en un mot, une crise anthropologique. Pour
le comprendre, il nous faut remettre en question toutes nos croyances
– et Dieu sait si elles sont nombreuses ici. Il nous faut décoloniser
l’imaginaire. (Applaudissements ironiques sur plusieurs bancs du
groupe UMP.) Il nous faut penser l’impensable.

La débâcle financière actuelle n’est pas d’abord, comme on l’entend
ici ou là, une crise de liquidité. C’est une crise de surgonflement
des actifs financiers par rapport à la richesse réelle, c’est-à-dire
l’opposé d’une crise de liquidité. Le marché financier, en d’autres
termes le volume des échanges de papier virtuel, est plus de vingt
fois supérieur aux échanges de l’économie réelle. La richesse
réellement existante n’est plus suffisante, comme jadis, pour servir
de gage à la dette financière. Un seuil a été dépassé : le seuil de
liaison entre le capitalisme, fondé sur le crédit, et les ressources
naturelles, qui sont la base de toute richesse réelle.

M. François Goulard. Cela ne veut rien dire !

M. Yves Cochet. Monsieur Goulard, prétendriez-vous que les ressources
naturelles ne sont pas la base de toute richesse réelle ?

M. François Goulard. Mais non, c’est le pouvoir de l’homme !

M. le président. Monsieur Cochet, un discours à la tribune n’est pas
un dialogue. Vous seul avez la parole.

M. Yves Cochet. Je veux simplement dire à M. Goulard : n’achetez plus
de pétrole, ce n’est pas une richesse réelle !

L’effondrement financier actuel s’explique par le dépassement de ce
seuil, par la rupture de cette liaison. Autrement dit : la dette est
totalement dévaluée en termes de richesses réellement existantes.
Avant l’intervention des États et en l’espace de quelques jours,
personne ne désirait plus échanger une richesse réelle contre une
dette, même rémunérée par un fort taux d’intérêt. La dévaluation de la
dette s’explique par cette déconnection, et non pas par un manque de
crédit, d’argent en circulation ou de prêts entre banques – cliché
véhiculé ici et là.

La question principale est donc : la croissance de l’économie réelle
peut-elle être assez forte pour rattraper la croissance massive de la
dette ? (« Ce n’est pas cela ! » sur les bancs du groupe UMP.)
Évidemment, la réponse est non. La croissance de l’économie réelle est
désormais fortement contrainte par la raréfaction des ressources
naturelles qui forment la base de tous les systèmes de sustentation de
la vie économique et sociale. Cette contrainte s’exerce à la fois en
amont par la déplétion minérale et fossile – par exemple le pic de
Hubbert – et en aval par la pollution de l’atmosphère, des terres et
des océans.

En outre, les inégalités croissantes de revenus depuis trente ans
n’incitent pas les ménages à la consommer, sauf par le biais de
crédits qui gonflent encore plus la dette. Ainsi, les coûts marginaux
de la croissance sont désormais supérieurs à ses bénéfices marginaux.
Autrement dit encore : la croissance physique réelle nous rend de plus
en plus pauvres.

Pourtant, l’aveuglement des dévots de la croissance (Exclamations sur
les bancs du groupe UMP) continue de plus belle ! Ainsi, la
déclaration émise par l’Eurogroupe avant-hier commence de la façon
suivante : « Le système financier apporte une contribution essentielle
au bon fonctionnement de nos économies et constitue une condition de
la croissance. »

M. François Goulard. Oui !

M. Yves Cochet. C’est une forme de religion, une théologie, une
croyance. Mais l’économie réelle n’est plus en croissance – même
négative, madame la ministre : elle est en récession ! Nous pourrions
presque prendre des paris sur l’avenir, hélas, car tout cela est bien
malheureux. Ceux qui, malgré des signes avant-coureurs objectifs,
matériels et présents depuis des années, n’ont pas anticipé, se
trouvent fort démunis, y compris dans leur imaginaire.

Quel objectif devons-nous donc viser, en France et en Europe ? Il
faudrait que les banques tendent progressivement vers un taux de
réserves idéal, c’est-à-dire égal à 100 % de leurs prêts. Toutes les
banques devraient devenir graduellement de simples intermédiaires
entre déposants et emprunteurs, et non plus des « machins » qui créent
de la monnaie à partir de rien et la prête avec intérêt.

M. François Goulard. Elle vient d’où, cette monnaie ?

M. Yves Cochet. Comme je l’ai expliqué, la recherche de la croissance
est désormais antiéconomique, antisociale et antiécologique. La
croissance est appauvrissante. De toute façon, que vous le
reconnaissiez ou non, que vous le vouliez ou non, la récession est
là ! Vous n’avez pas su l’anticiper car vos modèles économiques sont
périmés, et je crains, hélas, qu’à cause de votre aveuglement, elle ne
soit longue et pénible, notamment pour les plus défavorisés, qu’ils
vivent dans les pays de l’OCDE ou dans ceux du sud.

Toutes nos actions devraient être guidées par la volonté de faire
décroître l’empreinte écologique des pays de l’OCDE. Je sais – et les
sourires que je vois me le confirment – que les dirigeants du Conseil
européen et vous-même, monsieur le Premier ministre, avez un autre
modèle en tête afin de retrouver la croissance. Quelle illusion ! Vous
essaierez de sauver la sacro-sainte croissance à laquelle vous croyez
parce que vous êtes incapables d’imaginer un autre modèle économique,
un autre type de société.

L’espoir d’une nouvelle phase A du cycle de Kondratiev succédant à la
phase B que nous traversons depuis trente ans, est vain. Nous ne
sommes pas à l’aube d’une nouvelle croissance matérielle ou
industrielle, mais dans la phase terminale du capitalisme
(Exclamations sur les bancs du groupe UMP), commele disait Immanuel
Wallerstein il y a trois jours.

Les possibilités d’accumulation réelle du système ont atteint leurs
limites, pour des raisons géologiques et économiques que vous ne voyez
pas. II faudrait mettre en place quelque chose d’entièrement nouveau,
une société de sobriété dont je ne peux dessiner, de manière très
sommaire, que quatre orientations principales. Premièrement : tendre à
l’autosuffisance…

M. Marc-Philippe? Daubresse. En matière d’autosuffisance, vous vous y
connaissez !

M. Yves Cochet. … locale et régionale en matière énergétique et
alimentaire, au nord comme au sud. Deuxièmement : aller vers une
décentralisation géographique des pouvoirs – bref, vers une France
fédérale dans une Europe fédérale. Troisièmement : s’efforcer de
relocaliser les activités économiques. Quatrièmement : viser une
planification concertée (« À la soviétique ! » sur les bancs du groupe
UMP) et l’instauration de quotas, notamment en matière énergétique et
alimentaire.

À défaut d’une telle vision et d’une telle action, je crains que notre
continent européen ne traverse bientôt des épisodes troublés dont nous
apercevons déjà les prémisses. Je prends date aujourd’hui devant
vous ! (Exclamations sur les bancs du groupe UMP et du groupe NC.)

John Stuart Mill disait : « Aux grands maux, les petits remèdes
n’apportent pas de petits soulagements, ils n’apportent rien. »

Mme Claude Greff. Vous non plus !

M. Yves Cochet. Les grands maux actuels de l’Europe et du monde
réclament donc une créativité et une inventivité politiques inédites
dans notre histoire. C’est à cette hauteur de pensée et d’action que
j’appelle les dirigeants européens, afin de sauver la paix, la
démocratie et la solidarité. (Applaudissements sur plusieurs bancs des
groupes GDR et SRC.)

Créé par: AJH Dernière modification: Mardi 25 de Novembre, 2008 14:38:56 CET par AJH


Dernières modifications

  1. Appel à référendum
  2. Sortir de l'UE
  3. Organisation Politique1
  4. NecroCarburants
  5. NouvelleOMC
  6. Malheur et austérité
  7. EMS
  8. Accueil
  9. Actu-Euro
  10. Actu-Societales
  11. Sortie de l'euro
  12. Actu-Politiques
  13. Actu-Eco
  14. Monnaie - durable
  15. 10 mensonges
  16. Les petites phrases
  17. Glass-Steagall Act
  18. Motion NDA à l'A.N.
  19. Changer de Paradigme
  20. Editos2010
  21. Retraites
  22. ChristianGomez
  23. Desobeissance europeenne
  24. Argent, dettes et banques
  25. Stochocratie et argent
  26. 100% money
  27. TrenteAnsPerdus
  28. Vous ne pourrez pas dire
  29. Editos2009
  30. Argent mode d'emploi
  31. Arnaque
  32. droit de création monétaire
  33. Arnaque dette 2
  34. Lettre Deputes
  35. Ecosocietalisme1
  36. Arnaque dette
  37. Sortir de la crise
  38. Promouvoir La Havane
  39. La verite sur la dette
  40. DettePublique
  41. SaviezVous3-USA
  42. Grand Emprunt
  43. Monnaie et dette
  44. Impots et taxes
  45. DebatVGE
  46. Revenu Citoyen
  47. Crise et monnaie
  48. EMS-4p
  49. Petition Services Publics
  50. TirageAuSort
  51. Popullulation
  52. SitesAmis
  53. Procès Citoyen
  54. Plan Fisher
  55. Fiction sortie UE
  56. Elections Europeennes
  57. CreationMonetaire2
  58. RevenuExistence
  59. UserPagembdl
  60. PouvoirsParlementEuropéen
  61. Manifeste 3M
  62. SaviezVous2
  63. PageDutrieux
  64. ChangerDeParadigme
  65. PageADED
  66. Madagascar
  67. UserPageAJH
  68. Allais Fiscalité
  69. Proposition Robertson
  70. Bugs
  71. Ecosocietalisme0
  72. Sommaire_ES
  73. Investissement Public
  74. Editos2008
  75. Jeanneney
  76. MoneyAsDebt
  77. MedicamentsGeneriques
  78. DettePublique.org
  79. AN_YvesCochet
  80. J-G_Bardet
  81. Ecosocietalisme4
  82. PETITION
  83. Definitions
  84. Echeancier
  85. LogementEco
  86. FaceCachee
  87. Freemen
  88. Projet Ecoocivique
  89. Projet Ecoocivique p1
  90. Projet Ecoocivique p5
  91. Projet Ecoocivique p4
  92. Projet Ecoocivique p3
  93. Projet Ecoocivique p2
  94. CreationMonetaire
  95. FAQ2
  96. VideoJutier
  97. Subventions
  98. La Dette Publique
  99. EcologieDeMarche
  100. Gap 130608
  101. Un Regard Citoyen
  102. Cage Mentale
  103. Agregats monetaires
  104. Editos2004
  105. Editos2007
  106. Editos2006
  107. Editos2005
  108. TVA-Sociale
  109. AuCommencement
  110. FichesPratiques
  111. Sand Box
  112. Votre profil
  113. EtSiJetais
  114. ProblemesEtSolutions
  115. EcrireUnePageWiki
  116. Virus15Mai
  117. Dialogue
  118. Manipulation
  119. FauxAmi
  120. Ultraliberalisme2
  121. Ultraliberalisme3
  122. VulgarisationBLF
  123. Discours ENA
  124. Marjolaine AJH
  125. Welcome_EN
  126. RevenuOption1
  127. MonnaiesSoc
  128. Objectif2007
  129. YakaFaucon
  130. CactusDansLeSlip
  131. AllaisSecession
  132. Mutation Silencieuse
  133. Le Dogme Economique
  134. TransverselEcoute
  135. DerniereMinute
  136. Ecosocietalisme9-FAQ
  137. Ecosocietalisme10
  138. AppeldeNDA
  139. CoupDeMarteau
  140. BdF-BCE-SBCE
  141. Souv_Alimentaire
  142. RCetTVA
  143. Petitions
  144. Bip40
  145. PieceDeTheatre
  146. Desencombrement
  147. PetitPrince
  148. SaviezVous
  149. FinGratuite
  150. Cuba
  151. CombienCaCoute
  152. Fin de largent
  153. Notre Cri
  154. Alliance
  155. E-dons
  156. ComprendreMarx
  157. NonAuReferendum
  158. SeSouvenir
  159. InformatiqueCoop
  160. SystemeDeTroc
  161. PIPetStructures
  162. PIP
  163. Association ACS
  164. ComparatifCoopSel
  165. Viol politique
  166. Traite Simplifie
  167. Similitudes
  168. Demembrement
  169. Monnaie et Souverainete
  170. Lettre a Sarkozy
  171. LesAutruches
  172. MonnaiePublique
  173. RevenuCitoyen2
  174. RevenuCitoyen1
  175. TSC
  176. Evolutions du Societalisme
  177. Vouloir le pouvoir
  178. DiversSEL
  179. Societalisme
  180. PouvoirEtSavoir
  181. Actions
  182. Surveillance
  183. PlanMedia
  184. CharteGraph
  185. SyntSites
  186. OrgaArbo
  187. Forfaiture
  188. EMS-18points
  189. UtopieRealisable3
  190. UtopieRealisable2
  191. UtopieRealisable1
  192. ActuelPIB
  193. CorinneLepage
  194. Pacte N Hulot
  195. Scenarii2050
  196. Energie2
  197. Energie1
  198. EnergieJancovici
  199. MoraleRealiste
  200. MiseEnOeuvre
  201. Charte
  202. EcoMonetarisme2
  203. EcoMonetarisme1
  204. EcoMonetarisme0
  205. Idees Fausses
  206. CoutDuProgramme
  207. PageVIDAL
  208. Parti Vivant
  209. PageCHOUARD
  210. Manifeste CIPMF
  211. Comparatif
  212. Le NAIRU
  213. PageLUIGI
  214. PageDL
  215. Richesses
  216. TitanicOuMetamorphose
  217. Hyperliberalisme
  218. Tueur-a-gage
  219. FONAES
  220. FauxMonnayeurs
  221. DicoSocietal
  222. QuelJeuDeC
  223. Non Monsieur Fillon
  224. CerveauxDisponibles
  225. Etat-Dette-Monnaie
  226. PatrickViveret
  227. QuitterOMC
  228. AccordTacite
  229. FiscaliteEmploi
  230. Monnaie Nationale
  231. Allais
  232. FracturesSociales
  233. CharteLaHavane
  234. BailEmphytheotique
  235. Ecosocietalisme3
  236. Ecosocietalisme2
  237. Ecosocietalisme8
  238. Ecosocietalisme7
  239. Ecosocietalisme6
  240. Ecosocietalisme5
  241. BankingQuotes
  242. Postulats
  243. DossierAImprimer
  244. Tracts
  245. Vulgarisations
  246. Abondance
  247. Resume
  248. Ultraliberalisme1
  249. Agissons
  250. HomePage
...plus
Utilise Tikiwiki Utilise PHP Utilise Smarty Utilise ADOdb Utilise CSS Utilise RDF
Syndication RSS Wiki