Menu

Utilisateurs connectés

1 utilisateur connecté

Canaux de syndication RSS

Traduction Google

Editos2010

Editoriaux 2010 Pages pointant cette page Imprimer
HistoriqueCommenter
Editos2007 << Editos2008 << Editos2009 << Editoriaux 2010 >>



Table des matières




Editorial 4 - Saine colère - Michel Portal - 17 mai 2010


Tant que 100% de la monnaie n'émanent pas réellement de la puissance publique, nous ne sommes pas en démocratie.

Il est extrêmement étonnant que les sociétés humaines soient capables de produire l'ensemble des biens et services dont elles ont l'usage, sauf la monnaie.
Cette émission, pourtant banale, et ensuite sa répartition nous échappent à travers passe-droits, combines et dénominations anglo-fumeuses. Les gangsters de la banque - à ne pas confondre avec l'immense majorité des gens qui y travaillent - ont toujours un coup d'avance sur l'analyse de leurs méfaits. En résumé: ils nous chargent de leurs dettes.

Dans ce texte je passe sous silence la question de l'écologie et celle de l'utilité réelle de telle ou telle production. Il reste que, grâce au travail d'un grand nombre d'entre nous, biens et services croissent enrichissant la planète. Mais, un peu comme lors d'une partie de Monopoly, au fur et à mesure des coups spéculatifs, mensonges et tricheries aidant, les bénéfices sont captés par de moins en moins de requins de plus en plus "sur-riches".

La masse monétaire nécessaire pour représenter les échanges commerciaux est créée mais alourdie d'intérêts sur notre dos. Elle est distribuée sans contrôle sérieux de nos élus, selon la loi du plus rapide et du plus fort. Rapide: par un "prend l'oseille et tire-toi" très nuisible aux entreprises qui n'ont comme ressources que collaborer au pillage ou s'en prendre à leurs travailleurs et à leurs emplois. Fort: uniquement de cet hommage du vice à la vertu qu'est l'hypocrisie du milieu.
Dans ce monde les Droits de l'Homme et la démocratie n'existent qu'en mots, comme berceuses. Avec le temps la situation devient de plus en plus intenable; comme après 1929 déjà. Les règlementations du marché périodiquement annoncées, promises, jurées, tardent puis sont oubliées jusqu'à la crise suivante de plus en plus proche! Souvenons-nous qu'après 1929, il y a eu 1939 et le pire.

Pourtant le pire n'est pas certain à l'avance. Sans calculs savants, un fait têtu pointe l'arnaque. Nous ne devons pas le lâcher des yeux: le pouvoir a toujours et partout appartenu à ceux qui "battent" monnaie. Quelques banques privées - avec la complicité ou la soumission de banques centrales qui ont l'air publiques - créent actuellement la monnaie. Elles sont de fait nos rois et nos reines modernes. En arrosant ce qu'il faut de valets, elles attribuent les grands crédits et décident quels projets seront réalisés et lesquels ne le seront pas. C'est le gouvernail de la politique; il fonctionne avec ou sans élections. Il se reproduit pour chaque région, pour chaque pays. Et c'est ce gouvernail que nous devons prendre en mains pour accéder à une démocratie enfin consistante, c'est-à-dire aussi: économique.

Les politiciens élus avec l'argent sont complices... ou liquidés. Trop disent qu'ils n'y peuvent pas grand'chose. Pendant ce temps, dans le monde entier les états avec leurs débuts de démocratie représentative périclitent... ou deviennent totalitaires. Chaque jour les risques "d'accidents politiques" fascisants et sectaires (de gauche comme de droite) augmentent dangereusement: ils conduiront à la guerre s'il n'y a pas de holà populaire.

Nous sommes en oligarchie. A l'exception, minoritaire jusqu'à présent mais notable, des lieux où des groupes humains prennent l'initiative de créer leur propre monnaie, ou d'intervenir avec des équipes bancaires professionnelles reconverties ou amateures spécialisées. Cette longue marche peut mettre la monnaie et la gouverne du crédit en mains plus sûres et plus chaleureuses si nous y participons quelque peu, chacun à notre niveau et dans nos diverses collectivités. Détourner des fleuves aux USA, en Europe et ailleurs: c'est possible. Partout les petits ruisseaux peuvent devenir de grandes rivières, faute d'un grand "stop" global amplement justifié.

Cordialement et polycitoyennement

Michel Portal
41 rue du Château
F 56400 Auray
Breizh / France / Ewropo / Terglobo


Un mouvement local et global:
http://mig76fr.wordpress.com/
http://www.olccjp.net/
http://www.complementarycurrency.org/ccDatabase/

Simpliste et géniale à la fois, une fable des années trente sur l'argent. Adaptée, elle est lisible dès 11-12 ans et permet, même aux allergiques et illettrés financiers, de découvrir ce qu'est l'argent:

http://www.bankster.tv/index.php?topic=60.0


Editorial 3 - Ce matin, dans la "lettre aux adhérents" du M'PEP (N°60) - 17 mai 2010


L’Union européenne sauve la Grèce ? Non ! Elle sauve les marchés

Car c’est bien de cela qu’il s’agit d’abord et avant tout. Rassurer les marchés, donc ne pas les remettre en cause. Et pour cela appliquer l’austérité aux peuples d’Europe comme elle a déjà été appliquée aux pays du sud, en Corée après la crise de 1997, en Argentine en 2002, à travers les plans d’ajustement structurels imposés par le FMI aux pays endettés. Les solutions proposées par l’Union européenne et la BCE, pour hétérodoxes qu’elles paraissent ne visent qu’à maintenir le système. Bien sûr la rhétorique sarkozienne reprise par les médias parle de contrer les marchés, de moraliser le capitalisme, comme elle parle de sauver les retraites quand la réforme qu’il nous concocte ne tend qu’à agrandir la part des retraite par capitalisation jusqu’à ce que toutes les retraites gérées par des compagnies d’assurance, pour bénéficier à ceux qui pourront se les payer, mais surtout aux actionnaires des dites compagnies.

Pour sauver la Grèce et les autres pays d’Europe menacés de banqueroute, Espagne, Portugal, Irlande, Italie… France, ce sont d’autres mesures qu’il faut appliquer. Il faut annuler les plans d’austérité, sortir de l’euro, nationaliser les politiques monétaires, les banques et les compagnies d’assurance, contrôler les changes et les mouvements de capitaux, démanteler les marchés financiers et fermer les Bourses. Il faut organiser une relance keynésienne basée sur un grand emprunt national servant à amorcer le financement du droit opposable à l’emploi, prendre des mesures protectionnistes, si nécessaire, dans le cadre universaliste de la Charte de La Havane. Il faut, à court terme, désobéir à l’Union européenne pour créer les conditions d’une transformation totale de ses fondements et de son fonctionnement ; à défaut d’y parvenir, il faudra sortir de l’Union européenne.

Quant à l’euro, il apparait désormais de plus en plus clairement qu’il faut l’abandonner sous sa forme actuelle de monnaie unique pour en faire une monnaie commune. La crise grecque représente l’heure de vérité pour tout le monde, notamment pour la gauche européenne.

Pour y arriver il nous faut mobiliser sur ces propositions pour qu’une large majorité de la population, celle qui s’abstient depuis vingt ans dans les élections intervienne avec nous dans le débat.


Editorial 2 - Signez la pétition pour la sortie de la monnaie unique - 06 mai 2010


Blog de Laurent Pinsolle

En 1992, lors de la campagne sur le traité de Maastricht, on nous promettait monts et merveilles avec la monnaie unique. Aujourd’hui, la réalité est là : l’euro est un boulet accroché aux pieds des économies européennes. A nous d’en tirer les bonnes conclusions.

Le mythe de la protection

Bien sûr, ses derniers partisans affirment toujours que l’euro nous a protégés pendant la terrible crise économique que nous traversons. Mais cette parole officielle est totalement démentie par les faits. En réalité, les conséquences de la crise ont été beaucoup plus dures pour la zone euro que les Etats-Unis?, ce qui totalement contradictoire avec le fait que le marché immobilier étasunien s’est effondré de 30% alors que les marchés continentaux (Espagne excepté) ont bien résisté.

Les faits sont là : l’Europe est entrée en récession au 2ème trimestre 2008, les Etats- Unis un trimestre plus tard. Le PIB de la zone euro a reculé de 4%, celui des Etats -Unis de 2,5%. Pire, alors que les Etats -Unis connaissent une sortie de crise vigoureuse (avec une croissance prévue de 3% cette année), l’Europe n’est pas prête de rattraper ce qu’elle a perdu avec une croissance projetée d’à peine 1% en 2010 et 2011. Bref, il faudrait attendre au mieux 2012 pour espérer revenir aux chiffres de 2008…

La monnaie unique, un boulet dont il faut se défaire

La réalité, c’est que l’euro est un frein pour la croissance de l’Europe, pour trois raisons. La première est la surévaluation chronique de l’euro (encore 20% aujourd’hui). La seconde tient à la politique de désinflation compétitive qu’elle entraîne en Europe et dont l’Allemagne a été la pionnière, comprimant salaires et croissance. Et la troisième est le caractère inadapté d’une même politique monétaire pour des pays aussi différents, qui a encouragé des bulles en Irlande ou en Espagne.

La solution aujourd’hui consiste à quitter l’euro.

Tout d’abord, cela permettra d’adopter des politiques monétaires adaptées aux différents pays, en procédant à des dévaluations pour ceux qui en ont besoin. Le problème de la dette ne se posera pas si on part du principe que les dettes souveraines seront converties au taux d’entrée dans l’euro, avant la dévaluation. Ainsi, le poids de la dette restera le même, mais avec des perspectives de croissance qui permettront de l’honorer.

Ensuite, la sortie du carcan de la Banque Centrale Européenne permettra d’utiliser la monétisation de la dette, à savoir l’achat par la banque centrale des bons du trésor, à des taux d’intérêt inférieurs à ceux du marché, ce qui permettra de réduire le déficit et d’éviter que des politiques de rigueur étouffent la croissance. Cette pratique est aujourd’hui interdite par les traités européens, alors que les Etats- Unis et la Grande- Bretagne y ont eu recours pendant la crise.

N’hésitez donc pas à signer la pétition lancée par Nicolas Dupont- Aignan et Debout la République pour sortir de la monnaie unique. C’est le seul moyen pour échapper aux politiques déflationnistes en train de se mettre en place et qui vont étouffer nos économies.

Editorial 1 - Deux poids, deux mesures - 2 mai 2010


En empruntant aux banques commerciales (de 3% à 8%) de l'argent que ces banques obtiennent (à 1% ou moins) de leur banque centrale, nos états et leurs gouvernants actuels alimentent de façon incroyable leurs propres déficits publics (que les banques privées ont contribué et contribue à creuser par la crise et des remboursements d'intérêts depuis 1973 supérieurs aux déficits).
Nous allons ainsi vers la faillite et notre malheur, pays après pays, si nous n'exigeons pas que nos gouvernants désobéissent à l'article 104 du traité européen (rejeté majoritairement par la population française en 2005). Cet article interdit aux états de faire ce que les banques privées font: emprunter à leur banque centrale au taux minimum. Ainsi il y a deux poids, deux mesures.

Lorsque Monsieur le Ministre Eric Woerth écrit sur nos avis d'imposition (Vérifiez je vous prie): "Car il ne pourra y avoir de croissance économique durable sans une action volontaire de réduction des déficits publics", il se moque de nous. Il se moque de lui Ministre de la chose publique et se fait partisan. En clair il imprime que le public est mauvais (et le privé toujours bon?). C'est un point de vue idéologique sectaire inadmissible depuis la crise. On trouve des investissements publics de qualité et des investissements privés aberrants - On trouve aussi l'inverse -. Privé et public coexistent et doivent coopérer à armes égales; non-violentes cela va de soi.

Cordialement et polycitoyennement

Michel Portal
41 rue du Château
F 56400 Auray
Breizh / France / Ewropo / Terglobo


I- Une fable des années trente sur l'argent. Je l'ai adaptée et elle est lisible dès 11-12 ans. Elle permet même aux allergiques et illettrés financiers de découvrir ce qu'est l'argent à la base.

II- Pour voir les questions éducatives profondément, rapidement et avec de bonnes lunettes

III- On se marre bien, mais "en vrai", c'est trop souvent sur notre dos




Créé par: AJH Dernière modification: Lundi 17 de Mai, 2010 18:57:36 CEST par AJH


Dernières modifications

  1. Appel à référendum
  2. Sortir de l'UE
  3. Organisation Politique1
  4. NecroCarburants
  5. NouvelleOMC
  6. Malheur et austérité
  7. EMS
  8. Accueil
  9. Actu-Euro
  10. Actu-Societales
  11. Sortie de l'euro
  12. Actu-Politiques
  13. Actu-Eco
  14. Monnaie - durable
  15. 10 mensonges
  16. Les petites phrases
  17. Glass-Steagall Act
  18. Motion NDA à l'A.N.
  19. Changer de Paradigme
  20. Editos2010
  21. Retraites
  22. ChristianGomez
  23. Desobeissance europeenne
  24. Argent, dettes et banques
  25. Stochocratie et argent
  26. 100% money
  27. TrenteAnsPerdus
  28. Vous ne pourrez pas dire
  29. Editos2009
  30. Argent mode d'emploi
  31. Arnaque
  32. droit de création monétaire
  33. Arnaque dette 2
  34. Lettre Deputes
  35. Ecosocietalisme1
  36. Arnaque dette
  37. Sortir de la crise
  38. Promouvoir La Havane
  39. La verite sur la dette
  40. DettePublique
  41. SaviezVous3-USA
  42. Grand Emprunt
  43. Monnaie et dette
  44. Impots et taxes
  45. DebatVGE
  46. Revenu Citoyen
  47. Crise et monnaie
  48. EMS-4p
  49. Petition Services Publics
  50. TirageAuSort
  51. Popullulation
  52. SitesAmis
  53. Procès Citoyen
  54. Plan Fisher
  55. Fiction sortie UE
  56. Elections Europeennes
  57. CreationMonetaire2
  58. RevenuExistence
  59. UserPagembdl
  60. PouvoirsParlementEuropéen
  61. Manifeste 3M
  62. SaviezVous2
  63. PageDutrieux
  64. ChangerDeParadigme
  65. PageADED
  66. Madagascar
  67. UserPageAJH
  68. Allais Fiscalité
  69. Proposition Robertson
  70. Bugs
  71. Ecosocietalisme0
  72. Sommaire_ES
  73. Investissement Public
  74. Editos2008
  75. Jeanneney
  76. MoneyAsDebt
  77. MedicamentsGeneriques
  78. DettePublique.org
  79. AN_YvesCochet
  80. J-G_Bardet
  81. Ecosocietalisme4
  82. PETITION
  83. Definitions
  84. Echeancier
  85. LogementEco
  86. FaceCachee
  87. Freemen
  88. Projet Ecoocivique
  89. Projet Ecoocivique p1
  90. Projet Ecoocivique p5
  91. Projet Ecoocivique p4
  92. Projet Ecoocivique p3
  93. Projet Ecoocivique p2
  94. CreationMonetaire
  95. FAQ2
  96. VideoJutier
  97. Subventions
  98. La Dette Publique
  99. EcologieDeMarche
  100. Gap 130608
  101. Un Regard Citoyen
  102. Cage Mentale
  103. Agregats monetaires
  104. Editos2004
  105. Editos2007
  106. Editos2006
  107. Editos2005
  108. TVA-Sociale
  109. AuCommencement
  110. FichesPratiques
  111. Sand Box
  112. Votre profil
  113. EtSiJetais
  114. ProblemesEtSolutions
  115. EcrireUnePageWiki
  116. Virus15Mai
  117. Dialogue
  118. Manipulation
  119. FauxAmi
  120. Ultraliberalisme2
  121. Ultraliberalisme3
  122. VulgarisationBLF
  123. Discours ENA
  124. Marjolaine AJH
  125. Welcome_EN
  126. RevenuOption1
  127. MonnaiesSoc
  128. Objectif2007
  129. YakaFaucon
  130. CactusDansLeSlip
  131. AllaisSecession
  132. Mutation Silencieuse
  133. Le Dogme Economique
  134. TransverselEcoute
  135. DerniereMinute
  136. Ecosocietalisme9-FAQ
  137. Ecosocietalisme10
  138. AppeldeNDA
  139. CoupDeMarteau
  140. BdF-BCE-SBCE
  141. Souv_Alimentaire
  142. RCetTVA
  143. Petitions
  144. Bip40
  145. PieceDeTheatre
  146. Desencombrement
  147. PetitPrince
  148. SaviezVous
  149. FinGratuite
  150. Cuba
  151. CombienCaCoute
  152. Fin de largent
  153. Notre Cri
  154. Alliance
  155. E-dons
  156. ComprendreMarx
  157. NonAuReferendum
  158. SeSouvenir
  159. InformatiqueCoop
  160. SystemeDeTroc
  161. PIPetStructures
  162. PIP
  163. Association ACS
  164. ComparatifCoopSel
  165. Viol politique
  166. Traite Simplifie
  167. Similitudes
  168. Demembrement
  169. Monnaie et Souverainete
  170. Lettre a Sarkozy
  171. LesAutruches
  172. MonnaiePublique
  173. RevenuCitoyen2
  174. RevenuCitoyen1
  175. TSC
  176. Evolutions du Societalisme
  177. Vouloir le pouvoir
  178. DiversSEL
  179. Societalisme
  180. PouvoirEtSavoir
  181. Actions
  182. Surveillance
  183. PlanMedia
  184. CharteGraph
  185. SyntSites
  186. OrgaArbo
  187. Forfaiture
  188. EMS-18points
  189. UtopieRealisable3
  190. UtopieRealisable2
  191. UtopieRealisable1
  192. ActuelPIB
  193. CorinneLepage
  194. Pacte N Hulot
  195. Scenarii2050
  196. Energie2
  197. Energie1
  198. EnergieJancovici
  199. MoraleRealiste
  200. MiseEnOeuvre
  201. Charte
  202. EcoMonetarisme2
  203. EcoMonetarisme1
  204. EcoMonetarisme0
  205. Idees Fausses
  206. CoutDuProgramme
  207. PageVIDAL
  208. Parti Vivant
  209. PageCHOUARD
  210. Manifeste CIPMF
  211. Comparatif
  212. Le NAIRU
  213. PageLUIGI
  214. PageDL
  215. Richesses
  216. TitanicOuMetamorphose
  217. Hyperliberalisme
  218. Tueur-a-gage
  219. FONAES
  220. FauxMonnayeurs
  221. DicoSocietal
  222. QuelJeuDeC
  223. Non Monsieur Fillon
  224. CerveauxDisponibles
  225. Etat-Dette-Monnaie
  226. PatrickViveret
  227. QuitterOMC
  228. AccordTacite
  229. FiscaliteEmploi
  230. Monnaie Nationale
  231. Allais
  232. FracturesSociales
  233. CharteLaHavane
  234. BailEmphytheotique
  235. Ecosocietalisme3
  236. Ecosocietalisme2
  237. Ecosocietalisme8
  238. Ecosocietalisme7
  239. Ecosocietalisme6
  240. Ecosocietalisme5
  241. BankingQuotes
  242. Postulats
  243. DossierAImprimer
  244. Tracts
  245. Vulgarisations
  246. Abondance
  247. Resume
  248. Ultraliberalisme1
  249. Agissons
  250. HomePage
...plus
Utilise Tikiwiki Utilise PHP Utilise Smarty Utilise ADOdb Utilise CSS Utilise RDF
Syndication RSS Wiki